Arrêt humanitaire : Cafayate, Argentine

Nous y voilà, ça y est ! Après plus de 5000 km, nous posons enfin pied à terre ! (Sans compter nos 5 jours d’arrêt à San Carlos de Bariloche au moment des fêtes de Noël)

Après avoir traverser la Rioja, entre Mendoza et Salta, nous avons décidé de nous arrêter à 200 km au sud de Salta, dans une petite ville de 10 000 habitants nommée Cafayate !

Nous avons pris contact avec le CIC (Centro Integrador Communitario), il s’agit d’un centre d’accueil pour enfants de la ville, se situant dans un quartier défavorisé. En discutant avec le directeur de ce site, il nous explique que les besoins sont principalement l’aide scolaire. Nous lui proposons alors d’offrir des cours aux enfants !

Chose qu’il accepte avec plaisir, nous mettons donc en place un planning :

  • Les 6-12 ans le matin : environ une trentaine d’enfants ;
  • Les 13-18 ans l’après-midi : entre 20 et 25 jeunes sont présents !

Chaque jour pendant 3 semaines, nous accueillons les enfants de 9h à 20h, en petit groupe nous leur donnons les bases de Français par Sofiane, Mehdi s’occupe de l’Anglais et Julien, lui, s’attaque aux Mathématiques et à la Physique pour les plus âgés. 

 

 

 

 

 

Evidemment, nous avons également mis en place des temps de détente ! Car après l’effort, le réconfort ! Souvent nous faisons des dessins, des balles au prisonnier, du football ou des chaises musicales pour les plus jeunes ! Pour nos adolescents, ils préfèrent le volley, le football ou encore des parties d’échec !

 

 

 

 

 

 

 

Quel plaisir de voir ses enfants et adolescents s’épanouir par le simple fait de pouvoir apprendre et partager des moments comme ceux-là !

 

 

Pour nous, il est important d’associer sport et éducation car ces deux disciplines sont essentielles à l’apprentissage de valeurs tels que : le respect, le partage, l’esprit d’équipe, l’esprit de compétition, ainsi que la réflexion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ce qui est des dons, après discussion avec le directeur de ce centre, lui proposant du matériel scolaire et sportif, il nous a gentiment expliqué qu’il n’en avait pas besoin car la mairie de la ville est assez présente pour les subventions de matériel ! Nous décidons donc de garder nos dons bien au chaud pour le prochain arrêt !

 

D’ailleurs, le prochain c’est quand ? Dans une cinquantaine de jours. Où ? Au Pérou, dans la région de Cusco. Le reste ? On ne vous en dit pas plus ! Pour le moment, nous nous préparons à une grande traversée, et pas des moindres, il s’agit de la Bolivie et son désert bien connu pour sa difficulté !

A très vite !!!