Rio Grande – Bahia Azul

¡¡ Holà los amigos !!
On a pleins de choses à vous partager ! Depuis une semaine, nous en avons parcouru des kilomètres !

Reprenons ! Dimanche matin dernier, il est temps pour nous de reprendre la route, nous remercions encore une fois notre ami Guillermo pour sa générosité et reprenons la route vers la frontière chilienne de San Sebastian !

 

 

De retour sur nos vélos, nous sommes en route pour 80km de vélo, le vent est toujours de la partie mais la journée s’annonce plutôt calme entre 30 et 40km/h. Nous arrivons à San Sébastian aux alentours de 20h. Là-bas, rien de plus qu’un petit restaurant et le passage à la douane. Nous remarquons un vélo posé juste à côté. Celui-ci nous dit quelque chose, il appartient à Pierrot, un Italien rencontré plusieurs jours auparavant à Ushuaia. Ce dernier attend à l’intérieur, les militaires nous proposerons de passer la nuit au chaud tous les quatre dans cette petite pièce très très très chauffée (voir photo) !

 

 

Nouvelle journée nouveau défi !
Cette fois ci au départ de San Sébastian du côté Argentin afin de rejoindre 13km plus loin San Sébastian du côté Chilien !! Entre ces deux zones, un espace n’appartenant étrangement à aucun des deux pays….
Afin de partir avant que le vent ne se lève, nous nous levons très tôt après une bonne nuit de sommeil au chaud ! 13 km à faire : plutôt facile ? La réalité est totalement différente, nous mettrons 3h pour rallier les deux zones douanières avec des pointes de vitesses incroyable allant jusqu’à 7km/h pour obtenir le fameux tampon. Jusqu’à dès fois être obliger de descendre des vélos car nous ne tenions pas dessus…

Arrivé du coté Chilien et pour nous souhaiter la bienvenue dans ce nouveau pays, le vent commence à souffler de plus en plus fort avec des maxi entre 80 et 90 km/h. Le Chili voulait vraiment nous accueillir de la plus belle des manières en nous offrant une tempête de neige d’environ 20 min !

Ayant conscience que nous n’arriverons pas à destination de cette manière-là, nous décidons d’adopter une nouvelle tactique !!! Faire de l’auto-stop avec les 3 vélos

Après quelques tentatives sans réel succès, Nananan, un chilien avec un grand coeur, nous fait monter dans son pick-up avec nos trois vélos. Julien est à l’arrière pour parcourir les 40km et tenir comme il le peut nos machines jusqu’à ce fameux arrêt de bus. Pourquoi cet arrêt ? Car ce dernier est le seul et le plus proche de la plage où se trouve une colonie d’une centaine de pingouins rois.

 

 

 

Nous arrivons donc vers 17h dans cet abri de bus de 9m carré après une longue et éprouvante journée mais très heureux !
Vers 18h, un cycliste Néerlandais Sébastien fait son apparition. Nous discutons ensemble et il décide de passer également la nuit ici.
Vers 20h nous nous préparons tous à dormir, chacun entre dans sa tente et Sébastien nous dit « heureusement que nous ne sommes pas 8 dans cette petit pièce » suite à la lecture d’une histoire de 8 personnes dans ces 9m carré. A peine avait-il fini sa phrase qu’une petite tête fait son apparition au carreau. Un couple de voyageur Russe à vélo et leur bébé de 3 ans arrivent à leur tour dans la maisonnette. Nous ne pouvons retenir nos rires et partageons volontiers cet endroit tous ensemble dans la bonne humeur.

Finalement couché, nous nous rendrons compte seulement le lendemain matin qu’une 8ème personne dormira avec nous, un Argentin ayant cassé la chaine de sa moto.
Ce fut une bien drôle de nuit au milieu de la pampa Chilienne mais un souvenir mémorable !

 

Au matin, nous nous dirigeons vers Onaisin pour voir les Pingouins Rois !

 

 

 

 

 

Une fois la matinée passée près du parc naturel, nous reprenons la route ! Bonheur, le vent est dans notre dos et nous pousse au Nord de la Terre de Feu ! Nous passerons la nuit devant un refuge fermé où nous avons dormi tous les trois dans la même tente tellement le vent soufflait fort.
Nous repartons tôt le matin vers Cerro Sombrero afin de faire le pleins de nourriture !

Nous rejoindrons pour finir Bahia Azul afin de passer la nuit et prendre le ferry le lendemain matin !

On vous raconte la suite de nos aventures très prochainement ! Merci à vous tous pour votre soutien !